Femmes Fortes | Protais LUMBU 5

Protais LUMBU 5 Fin (Chap. 6 et 7)

Protais LUMBU 5 Fin (Chap. 6 et 7)

Ma difficile conciliation de ma qualité de fondateur d’un parti politique d’opposition à celle de mandataire d’une Entreprise Publique Dans ce volume sera abordée la manière dont j’avais concilié ma qualité de Fondateur d’un Parti politique d’opposition à celle d’Administrateur Délégué Général Adjoint d’une entreprise publique, au moment où le parti avait connu sa restructuration, après la libéralisation du 24 avril 1990, dans une atmosphère de la guerre de leadership, qui l’avait amené petit à petit à sa dislocation. Chapitre 6. DE MA NOMINATION EN QUALITE DE  D.G.A.  A LA BANQUE DE CREDIT AGRICOLE (B.C.A.).   Paragraphe 1er. LA RUMEUR DE MON DEPART DE LA SONAS Le Gouvernement de Monsieur Crispin MULUMBA LUKOJI n’avait pas encore fait beaucoup de jours et déjà on parlait de nouvelles nominations et de mon écartement de la SONAS. Membre du Collège des Fondateur de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), mon parti avait refusé de faire partie de ce gouvernement alors qu’on disait que le...

Protais LUMBU 5 (Chapitre 5)

Protais LUMBU 5 (Chapitre 5)

Ma difficile conciliation de ma qualité de fondateur d’un parti politique d’opposition à celle de mandataire d’une Entreprise Publique Dans ce volume sera abordée la manière dont j’avais concilié ma qualité de Fondateur d’un Parti politique d’opposition à celle d’Administrateur Délégué Général Adjoint d’une entreprise publique, au moment où le parti avait connu sa restructuration, après la libéralisation du 24 avril 1990, dans une atmosphère de la guerre de leadership, qui l’avait amené petit à petit à sa dislocation. Chapitre 5. DE LA POURSUITE DE MON MANDATD’ADGA A LA SONAS,   Paragraphe 1er.  DE MES RELATIONS AVEC MON TITULAIRE,       Après le discours du 24 avril 1990 qui avait libéralisé la vie politique au Zaïre, je continuais à exercer à la Société Nationale d’Assurances ma fonction de Délégué Général, toujours sous la Présidence de Kasereka Kasai. Comme je l’avais souligné dans le précédent volume, mes relations avec Monsieur KASEREKA étaient pleines de coutroisie, il m’avait autorisé d’effectuer mes missions à l’étranger conformément aux prévisions...

Protais LUMBU 5 (Chap. 3 et 4)

Protais LUMBU 5 (Chap. 3 et 4)

Ma difficile conciliation de ma qualité de fondateur d’un parti politique d’opposition à celle de mandataire d’une Entreprise Publique Dans ce volume sera abordée la manière dont j’avais concilié ma qualité de Fondateur d’un Parti politique d’opposition à celle d’Administrateur Délégué Général Adjoint d’une entreprise publique, au moment où le parti avait connu sa restructuration, après la libéralisation du 24 avril 1990, dans une atmosphère de la guerre de leadership, qui l’avait amené petit à petit à sa dislocation. Chapitre 3.   LA COHABITATION IMPOSSIBLE  ENTRE  LE  PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE ET LE PREMIER MINISTRE, Paragraphe 1er LE CAS NYEMBO SHABANI. La destruction de la résidence de monsieur Kibassa, la veille de l’élection du Premier Ministre par la Conférence Nationale Souveraine suscita un élan de solidarité auprès des shabiens. Des démarches furent entreprises pour doter le Président Kibassa, d’une autre résidence au lieu de continuer à habiter dans les ruines pendant la réfection. Le docteur MBUMB MUSONG, Ministre de Travail et Prévoyance Sociale du gouvernement...

Protais LUMBU 5 (Suite et fin chap.1 et chap.2)

Protais LUMBU 5 (Suite et fin chap.1 et chap.2)

Ma difficile conciliation de ma qualité de fondateur d’un parti politique d’opposition à celle de mandataire d’une Entreprise Publique Dans ce volume sera abordée la manière dont j’avais concilié ma qualité de Fondateur d’un Parti politique d’opposition à celle d’Administrateur Délégué Général Adjoint d’une entreprise publique, au moment où le parti avait connu sa restructuration, après la libéralisation du 24 avril 1990, dans une atmosphère de la guerre de leadership, qui l’avait amené petit à petit à sa dislocation. Paragraphe 8.  LES PRISES DE POSITION ET LES CONFERENCES DE PRESSE, L’UDPS, principalement par la bouche de son membre de directoire KIBASSA MALIBA avait tenu beaucoup de conférences de presse et avait prit régulièrement position devant certains problèmes. D’ordinaire les journalistes étaient invités à la permanence du parti où ils trouvaient aussi beaucoup de combattants. Si le Président KIBASSA lisait le document préparé, en ce qui concerne le jeu de question réponse, tous les autres membres de directoire, les fondateurs ou autres hauts cadres du...

Protais LUMBU 5 (Chapitre 1: paragraphes 6 à 7)

Protais LUMBU 5 (Chapitre 1: paragraphes 6 à 7)

Ma difficile conciliation de ma qualité de fondateur d’un parti politique d’opposition à celle de mandataire d’une Entreprise Publique Dans ce volume sera abordée la manière dont  j’avais concilié ma qualité de Fondateur d’un Parti politique d’opposition à celle d’Administrateur Délégué Général Adjoint d’une entreprise publique,  au moment où le parti avait connu sa restructuration,  après la libéralisation du 24 avril 1990, dans une atmosphère de la guerre de leadership, qui l’avait amené petit à petit à sa dislocation.   Paragraphe 6. LES MEETINGS ET RENCONTRES   1)    Le meeting du 04/11/1990 La fédération de Kinshasa dans le cadre du respect du mot d’ordre lancé par la hiérarchie du parti d’organiser un meeting à la Foire Internationale de Kinshasa (FIKIN) le 04 novembre 1990 avait lancé les invitations à la population malgré l’interdiction de ce meeting. En effet, la commission fédérale de l’UDPS Kinshasa avait envoyé en date  du 26/10/1990 les notes à l’Hôtel de Ville, à la zone de Limete et au Président...