Hommage au Bâtonnier Jean-Joseph Mukendi wa Mulumba

Hommage au  Bâtonnier Jean-Joseph Mukendi wa Mulumba

28 Août, 2020

Les bons souvenirs de Protais Lumbu Maloba à l’endroit de l’illustre disparu

A l’occasion de l’audience solennelle organisée à la Cour de Cassation le jeudi 27 août 2020 en l’honneur du Bâtonnier Jean Joseph Mukendi wa Mulumba décédé depuis le 24 Mars 2020 à Kinshasa .
Me Protais LUMBU MALOBA NDIBA, l’un des treize parlementaire et Fondateur Historique de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social, UDPS en sigle, a à cette occasion prononcée l’allocution suivante:

Monsieur le Président de la République

Monsieur  le 1er Président de la Cour de Cassation

Messieurs les invites à vos titres respectifs tout protocole respecte.

En ma qualité d’Avocat et d’un des Treize Parlementaires, Fondateurs de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), J’ai tenu à prononcer mon allocution, pour souligner la grandeur de l’Illustre Disparu qui m’a marqué par ses dimensions multiples .

Je l’ai en effet, connu comme Acteur politique révolutionnaire, Avocat procédurier, Défenseur des droits de l’homme et Chrétien engage.

Acteur politique révolutionnaire ; Je me souviens encore de ses fréquentations a Nganda Brigitte, lieu de rencontre des jeunes officiers martyrs, fusillés  en 1978 pour soit disant complot des terroristes.

Aussi, Bâtonnier du Barreau de Kinshasa, il avait à mon retour de la relégation en janvier 1982, paye à ma place, les amandes m’infligées  pour ma réinscription que me réclamait encore le Trésorier de l’Ordre Me Kisimba Ngoy, alors que j’avais déjà paye ma cotisation annuelle.

Défenseur des droits de l’homme, quoiqu’ Avocat du fondateur Tshisekedi au procès Ministère public contre Kibassa Maliba et consort a la Cour de Sureté de l’Etat, a l’Assanef en juin 1982, il s’était aussi occupé de mon cas à cause de ma qualité d’avocat de son barreau avais-je cru, mais aussi il s’était occupé de tous les autres fondateurs de l’UDPS.

En vain, il avait tenté de convaincre les fondateurs d’entrer dans la salle d’audience, mais avec succès, il avait récolte les signatures devant lui permettre d’introduire les pourvois en cassation et cela, malgré le refus de son client principal qui lui disait, qu’il n’y avait rien de droit dans ce Procès.

Pour m’être entretenu a sa résidence de Kimbondo en juillet 1983 avec Monsieur Ping de l’ambassade des Etats Unis, a l’occasion de l’anniversaire du barreau, le pouvoir politique m’avait accusé de comploter contre la République et avait fait pression heureusement sans résultat positif à mes confrères Lukamba Omokoko et Nyembo Amumba de se débarrasser de moi de leur cabinet.

Dirigeant du groupe d’études RAPIDE, ses conseils étaient mis rapidement à la disposition du Président Tshisekedi qui a son tour s’en servait pour éclairer le collège des Fondateurs et donc le Parti.

Dès l’élection  du 1er Ministre Tshisekedi en aout 1992, il était connu que le chef d’orchestre de son cabinet serait le bâtonnier Mukendi wa Mulumba.

Formateur des Avocats aux Droits de l’homme, j’ai bénéficié de ses enseignements lors de la promotion Bâtonnier MBUY MBIYE en 2004 et  était heureux d’entendre son souhait de me voir mieux encadrer mes collègues du Collège des Fondateurs, grâce à la formation reçue en matières des droits de l’homme.

Chrétien engage, prenant la parole à l’occasion du 38eme anniversaire du Parti, le 15 février 2020 au stade des martyrs, il avait témoigné en faveur de la prière sans cesse des pionniers du Parti qui chantaient avant toute rencontre ’’ SIKIYA MAOMBI YANGU E BWANA’’ (Ecoutez mes prières, mon DIEU}.

Puisse-t-il à la maison du Seigneur ou il se repose après d’énormes services rendus, se rappeler de son parti, l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social, Agir de concert avec les fondateurs et autres martyrs du Parti rencontres, dont  Etienne Tshisekedi wa Mulumba son mentor, pour la réunification du Parti, la victoire en 2023 et l’application tant attendu du Projet de Société de l’UDPS.

Je vous remercie.

femmefortes.com

Laisser un commentaire