Jodina Chungu Sagali demande de l’aide à l’Unesco pour la production de Bébito

Jodina Chungu Sagali demande de l’aide à l’Unesco pour la production de Bébito

12 Juil, 2016

De gauche à droite Jodina et Bebito. Photo "Femmefortes.com"

De gauche à droite Jodina et Bebito. Photo « Femmefortes.com »

Bébito, c’est le titre du premier livre  de Jodina Chungu Sagali. Ecrit  depuis 2012 alors qu’elle avait neuf ans, l’écrivain souhaite obtenir l’aide  auprès de l’Unesco pour le faire parvenir  a tout les  enfants  de son pays et du monde entier. Une interview exclusive  du site  « Femmefortes » pour lui permettre de s’exprimer et de s’adresser aux enfants du monde.

Femmefortes.com : Bonjour Jodina , peux-tu nous parler de toi ?

JDN : Mon nom est Jodina, j’ai 12 ans. Je suis en première secondaire au  collège st Damien. Je suis Congolaise et cadette  d’une famille de  trois enfants dont  deux filles et  un garçon.  Mon père s’appelle Shungu  Ngoyi Chougas, ma mère Bijoux Maole. J’habite sur l’avenue Inga  dans la commune de  Ngaliema à Kinshasa.

FF : Quels sont tes projets

JDN : Je souhaite devenir une grande écrivain et actrice.

FF : Pourquoi veux tu devenir écrivain ou actrice ?

JDN : Je veux devenir écrivain parce que cela me permet de m’exprimer et actrice parce que j’aime bien jouer à la comédie.

FF : Joues-tu dans un groupe quelconque? Si oui depuis quand ?

JDN : Je joue actuellement dans un groupe qui s appelle les Erudits dans ma nouvelle école, le collège saint Damien. J’ai commencé  à jouer  dans les pièces de théâtre  dans ma première école, le collège Mater Vitae depuis ma première année primaire alors que je n’avais que six ans.  Pendant mes  six premières années, j’ai eu à jouer différents rôles entre autres :

  • l’élève studieuse ;
  • l’ange pendant les fêtes de la nativité;
  • la femme émancipée pendant la période du mois de la femme ;
  • la fille vendeuse des légumes par manque de moyens scolaires.

Je suis à ma première  année dans ma nouvelle école le Collège Saint Damien. Ici J’ai eu à faire  deux poèmes dont les titres sont :

  • le  lac d’Alphonse de La Martine, et
  • de Monsieur Joël Mbala

Tandis que du côté théâtre j’ai eu à jouer dan la pièce intitulée « Le triomphe de la médiocrité » du prof Shungu de Mater Vitae.

FF : As – tu déjà eu l’occasion de t’exprimer quelque part dans un livre ou un cahier ?

JDN : Oui, dans mon livre de Bébito lorsque je parlais de son voyage à Lubumbashi

FF : Tu as déjà écris un livre ? Depuis quand ?

JDN : Oui en septembre 2012, alors que je n’étais qu’en 4ème  année primaire. Le titre de mon livre c’est Bébito et je suis à mon 2ème   roman.

FF : De quoi parle Bébito ?

JDN : Bébito c’est  mon amie d’enfance. Ses parents ont été mutés à Lubumbashi, une ville située à l’est de la RDC. Notre séparation m’avait beaucoup affectée. C’est ce qui m’avait motivé pour écrire, et m’exprimer dans un cahier de critique  historique  de ma grande sœur.

FF : Depuis votre séparation vous vous été déjà parlée au téléphone ou par un autre moyen ?

FF : De quoi parle ton second livre ?

JDN : Mon second livre a pour titre : « Révélation ou pas me voici j’existe ». Il parle de ma naissance, de ma famille, de mes amis et de quelques moments vécus  parle. :

FF : Quel message lance tu aux jeunes de ton pays et du monde ?

JDN : Que les enfants  de mon pays, du continent africain et du monde  sachent que dans la vie il ne faut pas abandonner. Il faut se battre pour ce qu’on aime.

FF : As-tu un dernier mot ?

JDN : Je remercie le site d’information « femmefortes.com » de m’avoir accordé cette interview. Je demande aux responsables de l’Unesco ainsi qu’aux personnes de bonne volonté de pouvoir m’aider  a publier dans les normes mon livre de « Bébit »o en plusieurs exemplaires afin qu’il soit distribué gratuitement  aux enfants des écoles de mon pays et à travers le monde entier.

 

Béatrice LUMBU

 

 

 

 

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire