L’allaitement a réduit de 13% le taux de mortalité infantile en 12 ans

L’allaitement a réduit de 13% le taux de mortalité infantile en 12 ans

4 Août, 2014

Le Programme national de nutrition (Pronanut) invite les femmes à pratiquer l’allaitement maternel exclusif pendant les six premiers mois des nouveau-nés. L’assistant technique du Pronanut au Kasaï-Oriental, Jean-Paul Kituadi, indique que cet appel concerne également les femmes séropositives à qui certains praticiens interdisent de pratiquer l’allaitement maternel exclusif pour éviter la transmission du Sida.

 allaitement

« On leur demande de donner uniquement le lait maternel aux bébés au cours du premier six mois de leur vie, y compris les mamans qui sont dans le contexte du VIH/Sida parce que les études à notre possession montrent qu’il y a un petit pourcentage de contamination. Donc, mettre l’enfant au sein même si la maman est PVVIH [personne vivant avec le VIH, ndlr] n’influence rien par rapport à la contamination », explique Jean-Paul Kituadi.

Pour lui, c’est après cette période de six mois que l’on doit discuter du changement de l’alimentation de l’enfant.

« C’est à partir de 6 mois que nous allons discuter avec la maman [pour] voir dans quel contexte il faut arrêter et introduire un autre aliment, selon la possibilité d*e la maman », indique-t-il.

L’assistant technique du Pronanut au Kasaï-Oriental ajoute que « mettre le bébé au sein immédiatement après l’accouchement lui permet de bénéficier du premier lait qu’on appelle colostrum ».

Cet appel du Pronanut a été lancé à la veille du début de la semaine mondiale de l’allaitement maternel prévu du 4 au 10 août.

Le ministre congolais de la Santé a déclaré vendredi 1er août dernier que l’allaitement maternel exclusif était l’intervention  la plus efficace dans le cadre de la réduction de la mortalité infantile.

Pour Félix Kabange Numbi, cette pratique a réduit de 13% le taux de mortalité infantile en 12 ans en RDC.

 

radiookapi.net

 

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire